Stéphane Mallarmé: Un coup de dés jamais n'abolira le hasard (1897)